Communiqués de presse

Suite au rendu des travaux de la commission scientifique, de la mission agricole et de la commission du dialogue ce mardi 9 avril, les communiqués de presse ont été nombreux ; en voici quelques uns :

 

1- Communiqué de presse de l’ACIPA et des opposants- le 09 avril 2013

L’ACIPA et tous les opposants au projet d’aéroport restent mobilisés

Au vu de la communication gouvernementale en l’état, nous constatons que tous les arguments avancés par les associations anti-aéroport depuis le débat public en passant par les enquêtes d’utilité publique et les enquêtes loi sur l’eau sont reconnus sur la forme et sur le fond

En conséquence, l’occupation et la protection de tous les sites de la ZAD sont totalement justifiées. Ce qui est déjà détruit est inacceptable. 

 La mobilisation continue à travers les prochains rendez-vous : Sème ta ZAD le 13 avril, Chaîne humaine le 11 mai, ainsi que le grand rendez-vous de l’été, les 3 et 4 août.

Il en sera ainsi jusqu’à l’arrêt définit du projet, par l’abrogation de la DUP.

La seule solution raisonnable, c’est l’optimisation de Nantes-Atlantique.

2- Communiqué de presse du CéDpa – le 10 avril 2013

Trois rapports qui mènent à terme à la modernisation de Nantes Atlantique

 

Le CéDpa se félicite que le rapport de la commission d’expertises scientifiques invalide la méthode proposée par les porteurs du projet pour compenser la destruction des zones humides, des cours d’eau et du bocage de Notre Dame des Landes.

Il se félicite aussi que la commission agricole ait mis en lumière la consommation disproportionnée d’espaces agricoles pour un projet jugé surdimensionné.

Côté « commission du dialogue », son avis était attendu et malgré le parti pris initial affirmé par son président favorable au projet, certaines de nos propositions ont pu être retenues comme l’évaluation du coût du réaménagement de Nantes Atlantique.

Nous constatons que la commission du dialogue ne mentionne pas les sévères critiques concernant les fondements économiques du projet et reprend sans critique des arguments des porteurs du projet notamment les difficultés pour l’amélioration et l’agrandissement de Nantes-Atlantique et la croyance d’une expansion des liaisons directes point à point par le déplacement de la plateforme du sud au nord de la Loire. Les nombreuses questions que nous avons posées à ce sujet sont à ce jour toujoursrestées sans réponse.

Nous demandons que le gouvernement suive les préconisations des différentes commissions et que les travaux ne démarrent pas avant le rendu des études complémentaires. Nous aurons alors vraisemblablement la confirmation que l’optimisation de l’aéroport actuel de Nantes Atlantique est  la solution la plus raisonnable.

Le collectif d’élus rappelle que le dossier est maintenant sur la table de l’Europe (commission des pétitions, de la concurrence) et appelle la population à participer massivement aux prochains rendez-vous des opposants.

 

 3- Communiqué de presse de la Confédération Paysanne nationale – 10 avril 2013

Après le dialogue biaisé, la mobilisation déterminée !

Les conclusions du rapport de la Commission dite « de dialogue », mise en place en novembre 2012 par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ont été rendues hier. Nous n’en attendions rien, nous n’avons pas été déçus. Son contenu est à la hauteur de l’ambition politique affichée sur le carnet de commande : ne pas remettre en cause le projet tout en apportant des précisions techniques complémentaires et remettre des propositions, quatre mois plus tard, sur la manière de poursuivre le dialogue.

Pour la Confédération paysanne, cette « parenthèse » de quatre mois aux allures de trêve doit déboucher maintenant sur un nouvel élan de résistance. L’occasion est donnée d’y répondre très prochainement en se mobilisant dès le 13 avril pour soutenir les occupants lors de l’action « Sème ta ZAD » pour reconquérir le territoire en culture alimentaire, puis le 11 mai pour la Chaine humaine, et les 3 et 4 août pour le grand rassemblement des opposants à ce projet insensé.

L’opposition est plus que jamais évidente entre partisans du bradage-gaspillage des ressources à des intérêts spéculatifs et privés, et militants engagés pour la souveraineté alimentaire, la relocalisation de la production agricole, l’emploi paysan et la vie des territoires.

Pour barrer la route définitivement à la « stratégie économique tournée vers l’exportation et l’installation d’entreprises internationales » (recommandation 5 du rapport), la Confédération paysanne appelle ses adhérents, sympathisants et l’ensemble des opposants à la vigilance et à la mobilisation, à Notre-Dame-des-Landes, comme sur l’ensemble du territoire.

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualité, communiqués associatifs et politiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s